Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2015 5 10 /04 /avril /2015 20:42

Ce Maître spirituel vécut dans le courant du IIIe siècle de l'Hégire (IXe siècle de l'ère chrétienne). Il est né aux environs de 820 à Tirmidh, non loin de Balkh, dans le Khorasan, d'une famille de théologiens. Les rares choses que l'on sait de lui proviennent de son Bad sha'n al-Hakîm al-Tirmidhî. Vers l'âge de trente ans il fit le pèlerinage à La Mecque. À son retour, il se dédia à la voie spirituelle. Il semble qu'il n'ait appartenu à aucune confrérie ni n'ait eu de maître physique mais, selon son disciple Abu Bakr al-Warrâq, que son rattachement spirituel se soit effectué par la personne d'al-Khidr ainsi que le laissent entendre Hujwîrî et 'Attâr. Lui-même émit des réserves quant au fait de « dépendre d'un être créé » (makhlûq) dans sa quête du « Créateur » (al-Khâliq). Accusé, suite à une mésinterprétation de ses propos de prétendre à la dignité prophétique, il fut dénoncé au gouverneur de Balkh et connut diverses difficultés : emprisonné en 264H/874, les charges retenues contre lui par les docteurs de la Loi ne furent pas retenues et il fut libéré. Il aurait accédé au rang des quarante siddiqîn. Il vécut très âgé et mourut à Nichapour vers 285H/898 selon certains, entre 905 et 910 selon d'autres, ou encore entre 318-320 H/936-938. Auteur prolifique de la Voie, ses écrits eurent un rôle considérable sur le soufisme des siècles qui le suivirent. Parmi ses œuvres les plus connues, on citera la Sirât al-awliyâ, « Vies de Saints», et le Khatm al-awliyâ, « Le Sceau des Saints », dans lequel il posait 157 questions auxquelles seul le Sceau des saints précisément serait en mesure de répondre, ce que fit, plusieurs siècles plus tard, Ibn 'Arabî dans deux de ses ouvrages, sous forme d'un traité et, de façon plus étendue, dans un très long chapitre, qui traduit intégralement représenterait plusieurs centaines pages, des Futûhât al-Makkiyya.

Il disait : « Cent lions affamés pénétrant au milieu d'un troupeau de moutons n'y causeront pas autant de ravages que Satan en un instant dans le cœur du pécheur. »

Tiré du livre Femmes soufies, Sulamî. Notices biographiques par Jean Annestay

Partager cet article

Repost 0
Published by Abou Marwan - dans Islam
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Abou Marwan
  • Abou Marwan
  • : Extrait d'ouvrage sur l'islam, le soufisme et la métaphysique
  • Contact

Recherche