Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 novembre 2012 6 24 /11 /novembre /2012 21:08

    Et maintenant, mes enfants, je suis sur le point de mourir, et en vérité, je vous dis que si vous ne vous gardez pas de l'esprit du mensonge et de la colère et si vous n'aimez pas la vérité et la patience, vous périrez. Car la colère est aveuglement et ne permet pas que l'on puisse véritablement voir quelqu'un. Quand bien même il s'agirait d'un père ou d'une mère, l'irascible s'en garde comme d'adversaires ; ou d'un frère, il l'ignore ; ou d'un prophète du Seigneur, il lui désobéit ; ou d'un juste, il ne le regarde pas ; ou d'un ami, il ne le reconnaît pas. Car l'esprit de la colère le couvre du filet de l'égarement et aveugle ses yeux, par le mensonge plonge son intelligence dans les ténèbres et lui fournit sa propre vision des choses. Avec quoi couvre-t-il ses yeux ? Par la haine d'un cœur plein de jalousie à l'endroit de son frère.

    Mauvaise et les colère, mes enfants, car elle trouble jusqu'à l'âme même. Elle s'approprie le corps de l'irascible, elle se rend maîtresse de son âme, et elle communique au corps sa propre force pour lui faire commettre toute espèce d'iniquité. Quand le corps a fait tout cela, l'âme légitime ce qu'il a fait, parce qu'elle ne voit pas sainement. C'est pourquoi l'homme qui s'emporte, s'il est puissant, possède une triple force : premièrement, par l'aide de ses serviteurs ; deuxièmement, par sa richesse, il persuade et triomphe injustement ; troisièmement, par sa force naturelle, il commet le mal. L'homme qui s'emporte, quand bien même il serait faible, possède une force double de sa force naturelle, car la colère lui vient sans cesse à l'aide dans l'iniquité. Car cet esprit marche toujours avec mensonge à la droite de Satan, afin que ses entreprises s'accomplissent dans la cruauté et le mensonge.

    Comprenez donc quelle est la force de la colère : elle est insolente. D'abord, elle provoque par la parole ; ensuite, par des actes, elle fortifie l'homme qui s'est mis en colère ; par d'amers dommages, elle trouble son penchant, et ainsi excite son âme par une grande colère. Quand on parle contre vous, ne vous mettez pas en colère, [et si on loue votre sainteté, n'en tirez pas vanité et ne passez ni par un sentiment de plaisir ni par un sentiment de dégoût] car cela transforme l'ouïe ; l'esprit ainsi aiguisé perçoit la provocation et alors, irrité, estime être en colère à bon droit. Si vous éprouvez quelque dommage ou quelque perte, mes enfants, ne protestez pas, car ce même esprit fait convoiter ce qu'on a perdu, afin d'irriter par le désir. Si vous subissez un dommage, volontairement ou involontairement, ne vous attristez pas, car de la tristesse provient aussi la colère avec le mensonge. La colère avec le mensonge est un vice à deux faces : l'un et l'autre s'unissent pour troubler le penchant et, quand l'âme est continuellement troublée, le Seigneur s'éloigne d'elle et Béliar s'en empare.

Testament de Dan, II, 1- IV, 7

Partager cet article

Repost 0
Published by Abou Marwan - dans Spiritualité
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Abou Marwan
  • Abou Marwan
  • : Extrait d'ouvrage sur l'islam, le soufisme et la métaphysique
  • Contact

Recherche