Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 janvier 2014 1 20 /01 /janvier /2014 21:56

 

    « … Il faut avoir vécu en Asie pour comprendre et pénétrer l'âme de ces races. Il y a une telle barrière entre l'Orient et l'Occident ! Quelle incompréhension, quelles ignorances, quelles méconnaissances entre l'un et l'autre ! Tout ce que j'avais appris, lu, étudié, avant mon départ pour l'Asie, avant la grande expérience que je poursuis, tous me fut inutile...

    « … Les cerveaux sont de même matière grise, mais le mécanisme cérébral est totalement différent. Il y a chez vous des gestes, des associations d'idées, des principes de morale, des mœurs, qui sont inconnus en Orient ; or c'est cela qui crée la barrière entre les races de l'Ouest et de l'Est. De l'Asie, vous ne connaissez que des gestes incompréhensibles et vous les déformez ; vous avez rapporté des pages splendides des temples et des monastères asiatiques ; vos officiels les ont étiquetées selon leur manie et les grignotent, virgules par virgules. L'Art asiatique ? Dans vos musées et vos livre, vous l'avez rendu semblable à ces plantes des tropiques, rapportées de quelques explorations et que vous conservez, derrière des vitrines, dans des bocaux d'alcool...

    « Je suis parti en pèlerin pour l'Est, pèlerin étrange, car je n'allais rendre visite à aucun dieu, ni adorer aucune relique. J'avais soif de certitude et de Vérité. Et il me fallut tout oublier, redevenir un petit enfant, afin d'apprendre et surtout de comprendre.

    « La probité philosophique m'interdisait de ruser avec les mots. Je me suis donc incliné devant les faits ; il a fallu comparer ma sagesse universitaire à celle des Maîtres de l'Orient ; ce fut une faillite, car je ne savais rien, rien, rien... Je vous jure, très Cher, que votre solution du problème de la vie, est toute barbare. Ne me parlez pas des mouvements modernes de votre philosophie, de vos « nouveautés » qui vous semblent profondes, car je vous lirais des textes vieux de quelques trois milles ans et vous verriez...

    « Or c'est là où la barrière commence ; vous ne verriez pas ; vous ne pourriez pas voir, vous êtes aveugle. La Science de la vie ne peut être enseignée à tout le monde, car le problème étant formidable, et cachant une redoutable puissance, doit être ésotérique. Très sagement, les Maîtres de la pensée asiatique ont demandé aux téméraires inquisiteurs de la Vérité, une préparation longue, fatigante, monotone ; il fallait éprouver leur patience car les amants de la Déesse doivent être purs et fidèles. Ils ont mis une clé sur les livres de la Science ; et vous devez d'abord travailler à découvrir la Clé... Alors, si vous avez résisté au découragement, à l'ennui, à l'aridité des textes, aux obstaclesdressés sur vos pas par votre propre nature, vous serez illuminéau sens propre du mot... »

A l'ombre des Monastères Tibétains, Jean M. Rivière

Partager cet article

Repost 0
Published by Abou Marwan - dans Spiritualité
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Abou Marwan
  • Abou Marwan
  • : Extrait d'ouvrage sur l'islam, le soufisme et la métaphysique
  • Contact

Recherche