Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 août 2013 3 07 /08 /août /2013 09:59

 

Si peu à peu tu ne t'enfuis pas loin de cette prospérité terrestre, l’automne viendra l'emporter sur ton printemps.

L’Orient et l'Occident ont vu bien des gens comme toi, dont les têtes ont été coupées.

Après tout, comment l'Orient et l'Occident, qui ne sont pas permanents, rendraient-ils quelqu’un stable ?

Tu tires fierté du fait que les hommes, par crainte et servitude, sont devenus tes flatteurs pour quelques jours. Quand les hommes se courbent en adoration devant quelqu'un, en réalité ils remplissent son âme de poison.

Lorsque son adorateur se détourne de lui, il sait que cette adoration était pour lui empoisonnée et néfaste.

Oh ! Bénis est celui dont l'âme charnelle a été abaissée ! Hélas pour celui qui est devenu une montagne à cause de son arrogance !

Sache que cet orgueil est un poison mortel : cet imbécile était enivré par ce vin empoisonné.

[…]

Aucun brigand n'a jamais attaqué un mendiant ; un loup mord-il un loup mort ?

Khezr fit une brèche dans le bateau, afin que le bateau puisse échapper aux méchants.

Puisque celui qui est contrit sera sauvé, sois repentant ; la sécurité se trouve dans la pauvreté ; entre dans la pauvreté.

La montagne qui possédait de l'or dans sa mine a été mise en pièces par les coups de pioche.

L'épée est pour celui qui a un cou fier ; nul coup ne tombe sur l'ombre projetée (sur le sol).

L'éminence est du naphte et du feu, ô égaré ! Ô frère, pourquoi entres-tu dans le feu ?

Comment ce qui se trouve au niveau du sol pourrait-il devenir une cible pour les flèches ? Réfléchis !

Mais si on lève la tête de la terre, alors, comme des cibles, on subira des coups irrémédiables.

Cet égoïsme est l'échelle sur laquelle montent les créatures ; elles doivent tomber de cette échelle à la fin.

Plus on monte haut, plus on est stupide, car vos os seront brisés d'une façon pire.

Tout cela constitue des adjonctions au sujet ; son principe fondamental est que, s'exalter soi-même, c'est revendiquer l'association avec Dieu.

 

Rûmî, Mathnawî, Livre quatrième, 2740-2765

Partager cet article

Repost 0
Published by Abou Marwan - dans Spiritualité
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Abou Marwan
  • Abou Marwan
  • : Extrait d'ouvrage sur l'islam, le soufisme et la métaphysique
  • Contact

Recherche