Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 septembre 2013 2 24 /09 /septembre /2013 21:29

  Le fait que la purification constitue un but du soufisme implique que, forcément, l'âme du novice est relativement impure. En particulier, il est improbable qu'un novice ait des raisons entièrement pures de vouloir adhérer à une tarîqah : à l'aspiration légitime risque d'abord de se mêler, bien que de façon inconsciente, une ambition individuelle. Le dhikrlui-même finit par « séparer le grain de la balle » ; l'aspiration s'en trouve encouragée, cependant que cela excite l'antagonisme des éléments impures ; et, lorsque l'âme s'est divisée en deux camps pour livrer la grande Guerre sainte, on peut escompter que le plateau de la balance aura suffisamment de poids pour l'emporter sur les ennemis de l'Esprit. Si l'âme n'a pas les justes dispositions au départ, elle n'arrive normalement pas au point où l'on cherche à entrer dans un Ordre. Toutefois, il n'est nullement exclu qu'un individu subisse l'attraction du soufisme pour des raisons en majorité fausses.

  […] Mais le manque d'intellectualité, combiné avec l'arrogance mentale qui, d'une manière ou d'une autre, n'est que trop souvent le résultat normal de l’éducation moderne, peut produire ce phénomène qu'est une âme peu éclairée et incapable d'admettre, même pour elle-même, qu'il puisse exister des modes de connaissance dépassant son orbite ; et, pour une telle âme, un contact avec le soufisme et la découverte de sa doctrine et de ses objectifs risquent de provoquer la forme la pire et la plus incurable de « durcissement du cœur ».

Martin Lings, Qu'est-ce que le soufisme ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Abou Marwan - dans Islam
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Abou Marwan
  • Abou Marwan
  • : Extrait d'ouvrage sur l'islam, le soufisme et la métaphysique
  • Contact

Recherche