Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juin 2014 1 16 /06 /juin /2014 22:25

 

    La philosophie moderne est ouvertement indifférente aux degrés supérieurs de l'univers ; en général, il serait préférable que des mots comme intellect et métaphysique soient conservés comme reliques du passé, tels les joyaux de la couronne dans un État qui, de royauté, s'est transformé en république. Mais de tels scrupules seraient trop peu flatteurs et ressembleraient trop à une trahison. Il serait peu élogieux de décrire un héros de la science moderne ou de la littérature comme « une personne très cérébrale » ; est ainsi, il arrive qu'un homme consacre une grande partie de sa vie à des activités totalement anti-intellectuelles, et parfois même en soutenant qu'il n'existe rien de plus élevé que l'âme humaine, et qu'il soit considéré cependant communément comme l'« un des plus grands intellectuels de notre temps ». Ce n'est pas que le mot ait réellement changé de sens, car l'époque n'est pas encore éloignée où Maître Eckhart déclarait : « Il y a quelque chose dans l'âme qui est incréé (…) c'est l'Intellect. »

    Il y a encore une différence entre appeler un homme « intelligent » et le qualifier d'intellectuel car ce dernier terme suggère quelque chose de mystérieusement élevé – d'où son prestige auprès des prétentieux. De même, lorsque le dictateur de l'Union Soviétique parle des « bienfaits matériels et spirituels du communisme », il préfère se contredire dans les termes (car un communiste, par définition, ne croit pas en l'Esprit) plutôt que de se résigner à la triste banalité d'exprimer ce qu'il veut réellement dire ; et, plus près de nous, en Occident, les humanistes, qu'ils soient athées ou agnostiques, sont tout aussi peu disposées à renoncer au mot « spirituel » qui tient encore une place importante dans leur rhétorique. Il ne manque pas non plus d'artistes et de critiques d'art aujourd'hui qui, quant une œuvre d'art est nébuleusement dépourvue de signification, n'hésiteront pas à la qualifier de « mystique ». Pourtant, si c'est la réalité que l'on veut – et le réalisme est censé être l'un des « idéaux » de notre époque –, alors il faut reconnaître que les fusées spatiales décollent d'un monde qui est, en fait, privé de tout mouvement ascendant vers les plans supérieurs, un monde dominé par une perspective qui, à bien des égards, est abyssale et, au mieux, totalement plate.

Martin Lings, Croyances anciennes et Superstitions modernes, p. 39-40

Partager cet article

Repost 0
Published by Abou Marwan - dans Métaphysique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Abou Marwan
  • Abou Marwan
  • : Extrait d'ouvrage sur l'islam, le soufisme et la métaphysique
  • Contact

Recherche