Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 février 2014 1 03 /02 /février /2014 23:52

 

    Nous parlâmes longtemps, et j'appris beaucoup de choses ; il ne m'est pas permis de rapporter notre conversation. Cependant à une question sur le silence et le mystère dont s'entourait le Royaume de la Vie et les difficultés de parvenir à ce Centre souverain, il me fut répondu ceci :

   - « Tu t'inquiètes, mon Fils, de la difficulté que vous éprouvez, vous autres hommes, à trouver cette Vérité métaphysique qui vous échappe et glisse devant votre esprit inquiet. Pourquoi nous accuser du mystère ? c'est vous autres, hommes, qui fermez les yeux...

    La science ? la Paix ? la sereine splendeur de la gloire métaphysique ? mais elles vous entourent, vous pénètrent. Vous repoussez inconsciemment ce que vous désirez dans le fond de votre âme et de votre cœur. Aveugles et enfants que vous êtes ! vous demandez la Vérité ? oui, celle qui ne blessera pas vos habitudes, votre amour-propre, vos hypocrisie... vous désirez la Paix ? et vous réclamez la ruine de votre ennemi social ou religieux... vous cherchez la Science ? et les quelques lois naturelles que vous cueillez au hasard, au grand hasard de vos recherches, vous les utilisez aussitôt à vos œuvres de haine et de mort.

    Mon Fils, il faut avoir le cœur pur et la crainte des dieux pour sentir le souffle de la Paix. C'est un murmure qui demande, pour être entendu, l'apaisement du cœur... Il faut agir alors dans son corps comme beaucoup n'oseraient même agir en esprit. La Vérité est au delà de tout, et il faut tout briser pour atteindre le seuil de Son temple...

    Écoute, mon Fils, tu me demandais la raison de notre silence et de ce que tu appelles les mystères de l'Asie ; tu comprendras ceci plus tard, mais retiens et médite les paroles suivantes :

Autrefois, le centre du Maître des trois Mondes n'était pas où il est maintenant. Il y eut des époques, dans ce cycle, où la    Tradition de vie fut connue et adorée presque ouvertement ; le Centre spirituel du monde fut dans la vallée d'un grand fleuve ; puis Il se transporta, devant les flots montants des barbares, vers l'Orient, où il réside maintenant, subtil et caché, aux yeux des hommes...

    Combien ces époques passées furent glorieuses et belles ! Car le Maîtreest aussi le Seigneur de la Justice et de la Paix. Mais toujours les cycles noirs sont venus après les cycles blancs, selon les règles immuables du Destin... Dans ces temps où le sang couvre la surface de la terre révoltée, les Sages seuls connaissent l'existence de la terre bénie...

 

A l'ombre des Monastères Tibétains, Jean M. Rivière

Partager cet article

Repost 0
Published by Abou Marwan - dans Spiritualité
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Abou Marwan
  • Abou Marwan
  • : Extrait d'ouvrage sur l'islam, le soufisme et la métaphysique
  • Contact

Recherche