Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 21:14

   Cette même science rejette tout ce qui est immatériel et suprasensoriel, étant donné qu'elle ne croit ni dans la Révélation ni dans la « rationalité » telle qu'elle était entendue de façon traditionnelle. En effet, la science moderne met en œuvre et développe des instruments qui perfectionnent nos sens, depuis les microscopes électroniques et les télescopes jusqu'aux pièges à ions et accélérateurs de particules. Ces instruments, qui n'existaient pas dans les civilisations traditionnelles, ont eu pour conséquence de nier le droit à l'existence de tout savoir qui ne soit ni »mesurable » ni « quantifiable », au sens conventionnel que la science moderne donne à ces adjectifs. Pourquoi est-on autorisé à penser aux « passages imbriqués » (warped passages) et aux « branes », aux « supercordes » et aux « dimensions cachées », mais pas à les rapporter à une dimension métaphysique ? Est-ce parce que le premier jeu de notions est suggéré par les solutions trouvées à des équations postulées, des solutions écrites sous la forme d'équation, alors que la métaphysique n'estpas contenue dans une équation de l'évolution ? L'univers des équations est incomplet, puisqu’il échoue à identifier ce qui ne peut être quantifié.

 

« Réflexion sur la mécanique quantique : une perspective islamique », Abdelhaq M. Hamza, in Science et religion en islam, Sous la direction d'Abd-al-Haqq Guiderdouni, Albouraq, 2012, Paris

Partager cet article

Repost 0
Published by Abou Marwan - dans Métaphysique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Abou Marwan
  • Abou Marwan
  • : Extrait d'ouvrage sur l'islam, le soufisme et la métaphysique
  • Contact

Recherche