Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 novembre 2013 2 12 /11 /novembre /2013 21:37

    Depuis les profondeurs de la chasse, le faucon prit sans attendre la parole :

    Quoique tu sois bien petit, par la taille, dit-il au rossignol, tu es immense par tes torts : ton chant incessant fatigue les oiseaux et c'est l'intempérance de ta langue qui attire sur toi les malheurs, sans pouvoir te procurer aucun avantage. Ne sais-tu donc pas que les fautes dont la langue se rend coupable sont précisément ce qui perd l'homme ! Certes, si ce n'était à cause de tes bavardages indiscrets, on ne t'arracherait point à tes compagnons et ne t'emprisonnerait pas dans une cage étroite ; et la porte de la délivrance n'aurait pas été à jamais close pour toi. Dis-moi, n'est-ce pas à ta langue que tu dois ces malheurs qui couvre de honte ton éloquence !

    Si, agissant autrement, tu me prenais comme modèle et tentais de garder pour toi tes paroles, comme je le fais, alors tu serais exempt de reproche ; alors tu prendrais conscience que cette qualité précieuse est garantie de la sûreté.

    Regarde-moi ! Vois comme je suis fidèle aux règles du silence. Que-dis-je ! Pour moi, le mérite consiste en la discrétion de ma langue, ma perfection réside dans l'observance de mes devoirs. Enlevé du désert par force et conduit, contre ma volonté, dans un pays lointain, jamais tu ne me verras révéler mes pensées les plus profondes ; jamais tu ne me verras pleurer sur les vestiges qui me rappelleraient un objet chéri. L'instruction est ce que je recherche dans mon voyage ; et j'ai mérité d'être récompensé à chaque fois que j'ai été mis à l'épreuve ; car selon le proverbe, c'est l'épreuve qui décide si quelqu'un est digne d'être honoré ou méprisé. Lorsque mon maître voit la perfidie du temps et craint que je ne sois victime de la haine, il couvre mes yeux avec le bandeau, je comprend ses actions grâce à ces mots : n'étends point ta vue. Le lien qu'il utilise pour enlacer ma langue est expliqué ainsi : ne soit pas libre avec ta langue ; et les entraves qu'il m'impose puisent leur sens dans le conseil : ne marche pas sur la terre avec pétulance. Je souffre d'être lié de cette manière, et cependant je ne me plains pas des maux que j'endure.

    Lorsque le bandeau a assez longtemps couvert mes yeux, que j'ai appris ce qu'il me faut savoir, que j'ai traversé mes épreuves et développé quelque habileté, alors mon maître est heureux de se servir de moi pour chasser.

    Il me délivre de mes liens, il me jette, faisant le signal indiqué dans le Coran, quand Dieu dit au Prophète : « Nous t'avons envoyé. » On n'ôte le bandeau de dessus mes yeux que lorsque je suis en état d'exécuter parfaitement ce qu'on m'a appris ; et c'est alors que les rois deviennent mes serviteurs, et que leur poignet est sous mes pieds orgueilleux.

 

    J'interdis à ma langue l'excès de la parole, j'interdis à mes yeux le spectacle du monde ; la mort menaçante, chaque jour plus proche, me fait oublier les voluptés les plus délicieuses. Mon seul but est de faire miennes les manières des princes et de pratiquer des actions nobles. C'est de la main du roi que je prends mon envol ; je me dirige vers ma proie, je la saisis bientôt de mes serres victorieuses et je suis prêt, au moindre signe, à retourner auprès de Celui qui m'a envoyé.

    Ma vie devrait servir d'exemple à tous ceux qui s'inclinent devant les lois sacrées de la soumission à la foi.

 

Révélation des Secrets des Oiseaux et des Fleurs, Al-Muqaddasi

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Abou Marwan - dans Spiritualité
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Abou Marwan
  • Abou Marwan
  • : Extrait d'ouvrage sur l'islam, le soufisme et la métaphysique
  • Contact

Recherche